ATTENTION, le CEA (Chèque Emploi Associatif) n’est qu’un moyen de paiement des salaires et de certaines cotisations et non un service de gestion de l’emploi. Le CEA traitera les informations données par votre association (salaire brut ou net et nombre d’heures) sans se soucier de leur conformité par rapport aux obligations liées à votre activité (application d’une Convention Collective ? Minimum de salaire conventionnel ? Mentions conventionnelles obligatoires sur le bulletin de paye ? Gestion de l’absence maladie ? Congés supplémentaires ? etc…)

De plus, nous avons pu constater de nombreuses défaillances du Chèque Emploi Associatif dans l’établissement des bulletins de salaires et des cotisations sociales. Alors que la majorité des associations de moins de 10 salariés doivent payer leurs cotisations sociales trimestriellement, le CEA prélève celles-ci tous les mois tout en faisant souvent des erreurs et des régularisations intempestives. Un exemple : une association relevant de la CCN de l’Animation ayant embauché un salarié en CUI-CAE à 20h hebdo a subi, après avoir peu payé les 6 premiers mois, un prélèvement « régularisateur » de 1.800 € ! Montant exorbitant ne correspondant à aucune réalité.