Toutes les associations employeurs sont dans l’obligation de mettre en place pour leurs salariés une « complémentaire santé » à compter du 1er janvier 2016. Pour cela, un grand nombre de questions se posent aux dirigeants :
– L’employeur est-il tenu de payer la moitié des garanties souscrites ?
– Que comprend le panier de soin minimum ?
– Quelles obligations inhérentes à sa Convention Collective ?
– Quels sont les salariés concernés ?
– Quel coût pour l’employeur et pour le salarié ?
– Dans quel cas le salarié peut-il renoncer au contrat collectif ?
– Qu’est-ce qu’une « surcomplémentaire » ?
– L’employeur a-t-il intérêt à anticiper sa mise en oeuvre ?

Contactez-nous pour avoir les réponses à ces questions.